DEMI-DIEUX – NOUVELLE ÉDITION

Paru en septembre 2013, le premier titre des éditions MEM9IRE Demi-Dieux 40 ans de super-héros dans la bande dessinée québécoise fait l’objet d’une seconde édition entièrement corrigée, mise à jour et réassemblée. Une vingtaine de nouvelles séries et personnages y figurent. Les détenteurs de la première version peuvent compléter la lecture des chapitres inédits via le blogue sous le hastag #AjoutDemiDieux.

Sinon, l’ouvrage est disponible en version numérique et papier via notre boutique en ligne et chez certaines librairies (Millenium, Librairie Monet, Studio 9, La Boîte à BD, Librairie Pantoute). Voici donc le livre dans sa version définitive. Bonne lecture!

photo 1

La nouvelle édition de DEMI-DIEUX version numérique et papier

Michel Viau au FBDM

L’auteur et directeur de la collection Chronographe Michel Viau sera présent à la 3e édition du FBDM le vendredi 30 mai de 16h à 19h au kiosque de La Boîte à B.D de Laval (kiosque no 26 entre ceux de Zidara9 et Drawn &  Quarterly) pour dédicacer votre copie de BDQ, Histoire de la bande dessinée au Québec Tome 1. Le tout se déroule au Parc Lafontaine.

10342768_661956897203258_7876005742695601375_n

Au plaisir de vous y voir.

Ajout #Demi-Dieux – MERTOWNVILLE

mertownville

Extrait de Mertownville T.2, 2006 © Michel Falardeau

MERTOWNVILLE

Michel Falardeau Mertownville T.1-3,

Ed. Paquet, 2005-2007

La jeune universitaire Lydia Koppola est la charmante héroïne de ce triptyque fort sympathique. Souhaitant étudier le dessin, son père, quant à lui, militaire de carrière et ardant (le mot est faible) défenseur de l’ordre, impose une formation en justice. La jeune fille opte finalement pour l’étrange profil « Art et justice » de l’Université de Mertownville, où elle tronque rapidement le crayon pour l’uniforme de super-héroïne.

Personnages truculents et attachants, trait électrisant et découpage dynamique empruntant tant au manga qu’au comic book (avec un clin d’oeil au xavier school for gifted youngsters), cette première oeuvre de Michel Falardeau fait mouche. Alors qu’il présente cinq projets aux éditions Dargaud, dont Luck (publié en 2010 chez l’éditeur) et Rocky-Rocket, c’est finalement Mertownville qui séduit l’éditeur concurrent Paquet. Et pour cause, car le succès fut immédiat auprès du lectorat européen.

Cette série fut incontestablement l’école de l’artisan autodidacte, dont la réalisation d’un tome se bouclait en deux mois et demi seulement. Un retour de cette savoureuse série n’est pas exclut.